Dérapage dans la 4e dimension

 

Ce jour-là, je pensais Chartres et Reims et je me vis télé-transporté à Saint-Flour et Palavas-les-Flots ! Et pourquoi pas à Trifouilly-les-Oies et Pétaouchnok ?

 

Par quel dérèglement me suis-je retrouvé ainsi dans ces deux cités du Cantal et de l’Hérault ? Je m’interroge encore tout en voyant bien la logique cathédrale car elles en abritent chacune une.

 

Saint-Pierre de Saint-Flour est bien gothique, construite de 1398 à 1466.

(Photo PL)

 

Est-ce dû à sa pierre basaltique ou à ses tours avec leurs fenêtres à meneaux, mais elle offre l’air austère d’un château-fort mais la simplicité n’exclut pas la majesté. Et puis, cette cathédrale s’offre un record : située à 892 m d’altitude dans une ville perchée sur un promontoire volcanique, elle est la plus haute d’Europe.

 

Pour Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Maguelonne (XIIe-XIIIe siècles) à Palavas — en réalité à Villeneuve-lès-Maguelonne — on ne peut pas tomber plus bas. La cathédrale, car c’en est belle et bien une, est bâtie dans une île au niveau de la mer, sur une terre successivement romaine, wisigothe, sarrasine, franque enfin, avant d’être place forte protestante et démantelée par Richelieu. Le culte y est rétabli en 1875.

 

La cathédrale est de style roman, aux allures de forteresse. J’en parle sans l’avoir vue de près car dans mon étrange voyage, je restais sur la rive continentale.

(Photo PL)

 

Il paraît que les Belges parlent de Foufnie-les-Berdouilles et les Suisses de Perpète-la-Ouf. Sans cathédrale.

 

Foi d’incroyant…

Patrice Louis

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *