Réhabiliter le XIIe siècle

 

Pleins feux sur une obscurité supposée… Malheureux Moyen-Âge.

Cette période de l’Histoire s’étend du IVe au XVe siècles.

Coincé entre l’Antiquité et la Renaissance, il se résume à une ère sombre. La créatrice civilisation gréco-latine et la moderne Renaissance qui s’en inspire effaceraient les tristes temps médiévaux. Quelle erreur !

 

Sinistre le XIIe siècle ? Jugeons-en. À l’image des cathédrales qu’il voit s’élever, il est le siècle des sommets : Averroès, Maïmonide, Jean de Salisbury ; Saladin, Gengis Khan, Henri II, Philippe-Auguste ; Bernard de Chartres, Abélard ; Chrétien de Troyes ; Suger, Bertrand de Clairvaux, Maurice de Sully…

 

En réalité, chaque siècle connaît son lot de génies et de talents avec son compte aussi de crétins et de sots.

 

Il n’est pas absurde d’aimer celui des troubadours, de l’amour courtois, des moulins et des châteaux-forts avec leurs seigneurs et chevaliers… et des cathédrales gothiques.

 

Pour autant, n’idéalisons pas. Toutes les périodes sont contrastées. Le siècle de Périclès comme celui des Lumières ne riment pas toujours avec perfection et le Moyen-Âge est aussi obscur tout comme la situation des serfs n’avait rien d’enviable.

 

Et quelle que soit l’époque, les mortels peuvent espérer donner car ils ont reçu : « Nous sommes comme des nains assis sur des épaules de géants. Si nous voyons plus de choses et plus lointaines qu’eux, ce n’est pas à cause de la perspicacité de notre vue, ni de notre grandeur, c’est parce que nous sommes élevés par eux. » (Nos esse quasi nanos, gigantium humeris insidentes, ut possimus plura eis et remotiora videre, non utique proprii visus acumine, aut eminentia corporis, sed quia in altum subvenimur et extollimur magnitudine gigantea.)

 

Qui a dit ça ? Bernard de Chartres, philosophe platonicien (vers 1130-1160). Cet humaniste fonde l’école de Chartres et devient maître puis chancelier de l’église Notre-Dame de Chartres. Un grand esprit d’un grand siècle, le XIIe.

 

Foi d’incroyant…

Patrice Louis

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *