Ah, ces Yankees (Retour à l’envoyeur !)

 

Amusante démonstration hier sur France 5 dont l’émission C dans l’air était intitulé : « Notre-Dame : une reconstruction… et un scandale !.

Le thème a été choisi à la suite de l’article du New York Times en date du 17 septembre.

 

Le prestigieux quotidien américain dénonçait en une les « retombées toxiques de Notre-Dame ». Et de soupçonner les responsables français d’avoir sacrifié la santé des Parisiens sur l’autel d’une reconstruction rapide en sous-estimant la pollution au plomb.

 

Parmi les intervenants de l’émission, un journaliste, Jean-Sébastien Petitdemange, spécialiste du patrimoine pour la chaîne et pour la radio RTL.

 

Et voici ce qu’avec un sourire perfide, il a rétorqué à ses confrères états-uniens présentés comme seuls capables d’enquêter au fond — de quoi faire monter le rouge de la honte aux médias tricolores :

« Heureusement qu’il y a les archives. Je vous ai ressorti un petit article du New York Times du 15 mai 2002. On est pile-poil après le World Trade Center et il y a très exactement les mêmes choses dans l’article. Juste une phrase : Après Bhopal — Union Carbide, 1984, en Inde, une entreprise américaine de pesticide qui explose et fait des milliers de morts — si on considère que Union Carbide sur une échelle de 1 à 10, c’est 10, les risques autour de Manhattan, du World Trade Center, sont considérées à 3 par le New York Times à cette époque, c’est-à-dire pratiquement rien.  Personne ne s’étonne qu’il n’y ait pas eu de mesure de confinement.  Dans l’article — on est pratiquement dans le même timing —, on n’est pas capable de faire la différence entre l’air avant le World Trade Center et l’air après. On se rendra compte qu’il y a eu des pollutions après, mais l’article il est quand même un petit peu gonflé. »

 

Cela s’appelle  « réponse du berger à la bergère » ou « retour à l’envoyeur ».

 

Foi d’incroyant…

Patrice Louis

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *