Mosquée cathédrale et cathédrale mosquée

 

Attention, sujet sensible… Des églises catholiques devenant des lieux musulmans, ça, c’est original, voire déstabilisant.

Je cherche les formules-choc : la croix remplacée par le croissant et le prie-Dieu par le tapis de prière, le clocher par le minaret, l’orgue par le muezzin ; après la Bible et la soutane, le Coran et la djellaba, etc.

 

En faisant des recherches sur internet, je suis tombé sur un livre d’une certaine Elena Tchoudinova :

 

La Mosquée Notre-Dame de Paris : année 2048 est d’abord paru en 2005 à Moscou. Dystopie type, le livre alerte (paraît-il, je ne l’ai pas lu) sur le danger de l’expansion de l’islam radical.

 

Il y a juste soixante ans, Charles de Gaulle s’essaie à la politique-fiction quand l’avenir de l’Algérie en France est en question. : « Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées. » (Propos rapportés par Alain Peyrefitte)

 

Un pays survit-il à une inversion religieuse ? Le sujet trouble. N’ayant pas vocation à le traiter dans ce blogue, je laisse d’autres y répondre et me contente de convoquer mes faibles connaissances sur le remplacement d’une cathédrale par une grande mosquée. Un remonte à ma mémoire : Sainte-Sophie en terre ottomane. La basilique de Constantinople, commencée au IV 4e siècle, devient mosquée au XVe.

Depuis 1934, le joyau religieux ne célèbre plus aucun culte : c’est un musée laïque !

 

Et, à rebours, un autre joyau se présente : à Cordoue, un temple romain a cédé la place à une église, transformée à son tour en mosquée avant d’être érigée en cathédrale ! Aujourd’hui, Notre-Dame de l’Assomption est le siège d’un diocèse espagnol.

 

Conclure ? Je m’en garderai bien en gardant en tête que les catholiques ont tendance à déserter leurs églises alors que les musulmans désirent des mosquées.

Lâchement, je choisis une pirouette avec le projet multi-confessionnel prévu en 2022, un lieu de tolérance et de dialogue religieux : une synagogue, une mosquée et une église sur un même site.

 

Où ça ? À Abou Dhabi, aux Émirats Arabes Unis.

 

Foi d’incroyant…

Patrice Louis

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *