Proust dessinateur de cathédrales

 

Tout à la fois fou de Proust et de Notre-Dame, je suis aux anges… Que Jérôme Bastianelli reçoive ici ma gratitude. Je m’explique.

 

On connaît le dessin que le futur auteur d’À la recherche du temps perdu a fait de Notre-Dame d’Amiens. C’était à l’aube du XXe siècle et il l’avait envoyé à son ami Reynaldo Hahn.

On ne cesse de s’émerveiller.

 

Or voilà que le directeur du musée du quai Branly-Jacques-Chirac nous gratifie d’un autre croquis du même, inédit — enfin, presque.

L’ami Jérôme, président de la Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray et spécialiste de Proust et Ruskin, passe le week-end au Japon où il fait des petits dessins. Je m’explique à nouveau.

 

Il est l’un des invités du colloque internationale organisé à l’université de Nagoya sur Ruskin et la France. Il y a notamment entendu François Proulx, venu lui de l’Illinois où il enseigne, parler des « éléments du dessin, de Ruskin à Proust » et il a présenté un dessin jamais vu de Marcel, envoyé aussi à Reynaldo, intitulé « Notre-Dame des flots ».

 

Seulement, damned !, pour des questions de droits, il est interdit de le photographier. Tout un chacun se serait morfondu impuissant devant l’écueil. Pas Bastianelli ! Il a pris son crayon et il a reproduit l’« œuvre » aussi fidèlement que possible et il l’a posté sur Twitter.

 

Proust, imaginant une cathédrale marine, c’est fantastique.

 

Foi d’incroyant…

Patrice Louis

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *