À Notre-Dame

Les reliques du coq

 

Il trônait à 93 m de haut… Par son aventure, le coq de Notre-Dame a donné la chair de poule.

 

L’objet en cuivre repoussé jouer les girouettes quand, dans les années 1920, à l’occasion de travaux de restaurations, de la poussière d’os non identifiés est trouvée à l’intérieur. Ça donne une idée au cardinal Verdier, l’archevêque de Paris. En 1935, il décide d’y placer trois reliques : une des soixante-dix épines de la Couronne du Christ, une relique de saint Denis et une de sainte Geneviève, les patrons de la Ville. Le coq devient ainsi un paratonnerre spirituel, censé protéger les Parisiens et fidèles de Notre-Dame.

 

Le 15 avril, l’Incendie met à bas la flèche de Viollet-le-Duc. L’effondrement précipite la girouette dans le brasier.

 

On le croit perdu, brûlé et fondu, mais il y a un Dieu pour les coqs. Éjecté de son support, le volatile sacré atterrit sur un chéneau, du bon côté du chemin de ronde, hors du foyer de l’incendie.

 

Les sauveteurs récupèrent l’animal et Philippe Villeneuve, architecte qui veille sur la cathédrale comme une mère poule, peut le serrer dans ses bras — photo partagée par le président de la Fédération française du bâtiment sur Twitter.

 

Ramolli, le gallinacé est déformé, enfoncé, déchiré, cabossé, bosselé. Il est blessé mais vivant. Présenté au ministère de la Culture lors des Journées du patrimoine, il tient debout grâce à un nouveau socle et quelques fils de laiton.

Le coq avant : 

 

Le coq après :

 

S’il est possible de le remettre en l’état , il se pourrait qu’il ne soit pas restauré pour garder témoignage de l’aventure du 15 avril 2019.

 

Le coq nous est-il revenu avec ou sans ses reliques ? Là encore, on a eu très peur, mais, là encore, la providence veillait. Le tube contenant les reliques a rempli son office : elles n’avaient pas bougé !

(Photo Antoine-Marie Izoard, Famille chrétienne)

 

Cocoreliquo !

 

Foi d’incroyant…

Patrice Louis

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *