Cathédrale vocale

 

Le mécanisme de la voix est ascendant : le souffle vient des poumons. Son, il remonte le long des voies aériennes. Traversant le larynx, il fait vibrer les cordes vocales. Le voici dans la « cathédrale ». Il s’agit de l’ensemble des cavités au-dessus de ce que les spécialistes appellent les « plis vocaux » : haut du larynx, pharynx, cavités buccale et nasale. C’est là que naît l’articulation, propre au langage humain.

 

L’onde acoustique produite par les cordes vocales se propage et pénètre dans la cathédrale où elle est amplifiée et filtrée par les variations géométriques des cavités, liées aux mouvements rapides des mâchoires, de la langue, des lèvres et du voile du palais.

 

Pour faire fonctionner cette mécanique de haute volée, il faut un chef d’orchestre. Tel est le rôle du cerveau. (Source : Le Monde, supplément Science & Médecine, 11 septembre 2019)

 

Il ne reste plus qu’à aller écouter une chorale dans une cathédrale.

 

Demain, l’automobile selon Barthes.

 

Foi d’incroyant…

Patrice Louis

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *