Visite à une presque octocentenaire

 

Je tiens à Amiens si j’en crois le nombre de visites que j’y fis… En quelques mois, je suis allé trois fois dans la capitale picarde. Qui se lasserait d’aller saluer Notre-Dame d’autant qu’on y découvre toujours quelque chose de nouveau ?

 

J’y étais hier encore et j’ai appris que l’ange pleureur était connu du monde entier parce que, sous forme de cartes postales ou de médailles, il a été expédié à des centaines de milliers d’exemplaires par les soldats alliés lors de la Première guerre mondiale.

 

Angelot qui sanglote, Vierge à l’enfant qui sourit au portail sud…

 

Du sol au sommet, le point d’arrivée du labyrinthe…

 

… et la voûte à sa verticale.

 

Le gisant en bronze d’Évrard de Fouilloy, évêque d’Amiens, qui a posé la première pierre de la cathédrale, il y a huit cents ans, en 1220, et les doigts de sa main droite.

 

Toujours la flèche.

 

Noël approchant, comment ne pas sacrifier à la crèche ?

 

Mais comme il n’y a pas que les cathédrales gothiques dans la vie, j’ai aussi visité, de jour, la Maison de Jules Verne et fait, de nuit, un tour de la grande roue saisie ici entre la tour Perret et la Lune.

(Photo PL)

 

Foi d’incroyant…

Patrice Louis

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *