Suzy Solidor et Notre-Dame

 

Les oiseaux et les amoureux sont au rendez-vous de Suzy Solidor, dans Les nuits de Notre-Dame (Paroles, F. Carennes ; musique, G. Bérard ; orchestre de Raymond Legrand, 1952).

 

La Cité va s’endormir
Dans son île vont venir
Les oiseaux, les amoureux
Les fantômes, les gens heureux

Sur les tours de Notre-Dame
Viennent dormir les oiseaux
Les oiseaux de Notre-Dame
Font leurs nids près des vitraux
Quand descend le crépuscule
On voit des oiseaux tout blancs
Venir des grands océans
Rendre visite au vieux Paris
Dans les creux des vieilles pierres
Les oiseaux rêvent d’amour
Comme ceux qui, sans manières
S’aiment au pied des tours
Jeunes filles de Paris
Qui rêvez sur le parvis
Regardez autour de vous
Le passé est au rendez-vous

Dans les tours de Notre-Dame
Vibre le cœur de Paris
Et tous les vitraux s’enflamment
Pour les Noëls à minuit
Sur les visages de pierre
La lune vient s’accrocher
Sa clarté va se poser
Sur les amoureux du quartier
Et lorsque le jour se lève
Les oiseaux quittent les tours
{x2 :}
Paris a fini son rêve
La Cité va s’endormir

Jusqu’à la fin du jour

 

https://www.youtube.com/watch?v=wJK3qjzMlgE

 

Vibrant.

 

Foi d’incroyant…

Patrice Louis

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *