Damia et Philippe Clay et Notre-Dame de Paris

 

Énorme succès de cinéma, Notre-Dame de Paris, de Jean Delannoy (1956), enrôle deux artistes qui chantent. Aux côtés de Gina Lollobrigida et Anthony Quinn, Damia et Philippe Clay apportent une touche musicale (paroles de Jacques Prévert, musique de Georges Auric).

 

La « tragédienne de la chanson » joue une chanteuse mendiante qui annonce le supplice de la Esmeralda.

À Notre-Dame, venez tous voir

La jeune femme qui meurt ce soir.

C’est une chose affreuse

Ce que c’est que de nous.

La pauvre malheureuse

Venez, accourrez tous.

Vive aujourd’hui, morte demain

Doux Jésus, tendez-lui la main.

 

Le grand dégingandé interprète Clopin Trouillefou, le chef de la Cour des miracles.

https://www.youtube.com/watch?v=QuUuWvJEAag

Cette chanson n ‘est pas dans le film. Dans son rôle de mendiant, Clay-Clopin se contente de répéter « La charité, la charité »…

 

Hugo est servi.

 

Foi d’incroyant…

Patrice Louis

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *