Nicoletta et Notre-Dame

 

Rêve ou cauchemar, imagine-t-on croiser l’interprète de Mamy Blue (Oh Mamy ! Oh Mamy, Mamy blue / Oh Mamy blue ! / (chœurs)Oh Mamy Mamy / Où es-tu / (choeurs) Oh Mamy / Où es-tu Mamy blue ? / Oh Mamy blue ! / chœurs) Oh Mamy Mamy) dans un blogue sur la cathédrale de Paris et ses sœurs gothiques ?

 

Franchement non ! Chanteuse dans sa jeunesse avec les enfants de chœur à l’église Notre-Dame d’Annonay, Nicoletta découvre alors le gospel et reviendra souvent travailler sa voix dans cette église.

 

Devenue idole des yéyés, elle enfile les ballerines d’Esméralda dans la comédie musicale Quasimodo composée par William Sheller en 1987.

 

Nicoletta y chante notamment Notre-Dame, que c’est beau, présenté comme un « poème de Victor Hugo ». Je n’en ai pas retrouvé les paroles et ça me désole.

 

Blague à part, cette chronique conduit tout droit à LA comédie musicale, signée Plamondon et Cocciante.

 

C’est pour demain.

 

Foi d’incroyant…

Patrice Louis

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *