Une cathédrale sortie de nulle part

 

Certes, ce n’est pas un Vermeer trouvé dans un dépotoir… Jérome Bastianelli a cependant conclu l’achat du jour — et bien davantage.

Le président de la Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray était ce dimanche au vide-grenier d’Haponvilliers, voisine de la commune de tante Léonie.

Et là, sur quoi tombe-t-il ? Sur un dessin d’une cathédrale, réalisé par un anglais au XIXe siècle. Laquelle ? Amiens ! Oui, celle de Ruskin, l’auteur de La Bible d’Amiens dont notre fouineur est le meilleur connaisseur mondial.

 

L’ami Bastianelli a partagé son bonheur sur Twitter.

 

Happonvilliers, rival eurélien de Christie’s et Sotheby’s.

 

Foi d’incroyant…

Patrice Louis

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *