La cathédrale et les voyeurs

Notre-Dame au service des pervers… Dans la ville aux cents clochers, les zieuteurs indiscrets ont utilisé la cathédrale pour porter leurs regards là où ils n’auraient pas dû.

Mais lisez plutôt ce qu’a publié Paris-Normandie

Les longues-vues de la cathédrale de Rouen utilisées pour du voyeurisme :

la Métropole les retire

(Photo Patricia Buffet, PN)

En juin, pour parfaire l’aménagement du parvis de la cathédrale, la Métropole a installé de grandes chaises longues en teck très prisées des touristes, ainsi que de superbes longues-vues dignes du pont d’un paquebot. Objectif : permettre de mieux observer les détails en dentelles de pierre de l’édifice religieux. Mais surprise, mercredi 31 juillet 2019 au matin : les longues vues ont disparu ! Renseignement pris auprès de la Métropole, il semble que les petits télescopes ont été détournés de leur mission première.

Des voyeurs les ont utilisés pour observer qui les balcons, qui l’intérieur des appartements situés autour du parvis. Des riverains épiés s’en sont émus, et on les comprend ! La Métropole a donc retiré les longues-vues et les a renvoyées à l’atelier pour quelques jours. Le temps de les équiper d’un système pour bloquer leur rayon d’action. On ne pourra, désormais, n’avoir d’yeux que pour Notre-Dame de Rouen !

On aura tout vu !

Foi d’incroyant…

Patrice Louis

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *